L'histoire

Campos Salles



Homme politique pauliste (1841-1913). Président de la République entre 1898 et 1902. En tant que Premier ministre de la Justice de la République, établit et réglemente le mariage civil.

Manoel Ferraz de Campos Salles (15/2 / 1841-28 / 6/1913) est né à Campinas, alors province de São Paulo, fils de caféiculteurs. Diplômé en droit en 1863 à São Paulo, il entre en politique quatre ans plus tard comme député provincial. En avril 1873, il est l'un des organisateurs de la Convention Itu, qui fonde le Parti républicain pauliste (PRP) et définit sa position contre la monarchie et en faveur de la fin de l'esclavage. En 1885 est élu député général par le PRP. Avec la proclamation de la République, il est nommé ministre de la Justice du gouvernement provisoire. À ce titre, il établit l'obligation du mariage civil d'être légalement accepté, organise la justice fédérale et reformule le Code pénal. À la fin du gouvernement provisoire, est élu sénateur par São Paulo (1891). En 1896 il assume le gouvernement de l'État, charge qu'il démissionne pour se présenter à la présidence de la République. Élu en 1898, il a développé une politique de soutien à l'agriculture et de valorisation des plantations de café, refusant d'adopter des mesures pour protéger l'industrie brésilienne naissante. En politique étrangère, il résout les conflits frontaliers entre l'Amapá et la Guyane et entame des négociations avec la Bolivie pour l'annexion du territoire d'Acre. Il quitte le gouvernement en 1902 et ne revient à la vie publique qu'en 1909, pour assumer la fonction de sénateur de Sao Paulo. Décède à São Paulo, ville de Santos.

Vidéo: Campos Sales #04 (Août 2020).