L'histoire

Porta Praetoria, Aoste

Porta Praetoria, Aoste


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Porta Praetoria

La Porta Praetoria, porte d'entrée de la ville de Ratisbonne, date de 179 après JC. Parmi la Porta Nigra à Trèves, c'est la seule porte romaine restante au nord des Alpes. Des blocs de pierre géants ont été utilisés pour construire cette porte dans le mur nord du camp militaire romain. Il survit comme un rappel de Castra Regina, la colonie romaine.

Adresse

Des détails

Plus d'information

Évaluation

Sites intéressants à proximité

Critiques d'utilisateurs

Monuments, sites et bâtiments historiques en vedette


La route consulaire Via delle Gallie

Il y avait des routes primitives dans la Vallée d'Aoste à l'époque pré-romaine. À l'origine des chemins commerciaux à travers les Alpes, des vestiges de certaines de ces routes sont encore visibles aujourd'hui. La route consulaire des Gaules, entreprise de la plus haute qualité technique, fut le premier ouvrage public des nouveaux conquérants, une infrastructure indispensable à leur expansion politique et militaire. Ses ruines archéologiques sont encore visibles, de même que les zones le long de celle-ci qui ont été déléguées comme lieux de repos pour les hommes et les animaux. Outre le tronçon entre Donnas et Bard, le quartier Pierre Taillée conserve la partie la plus monumentale de la route, qui entaille la roche nue et est soutenue par des constructions cyclopéennes.

Pont-aqueduc de Pondel

Ce pont date de 3 av. et commémore son promoteur et propriétaire, Caius Avilius Caimus. La structure comprenait une passerelle couverte de 1 m avec des fenêtres étroites sur les deux murs, accessible aux deux extrémités avec des portes en bois. Un canal supérieur à ciel ouvert, avec un socle en dalles de pierre et des murs étanches, permettait l'écoulement des eaux recueillies aux sources de la rive gauche de la rivière. Une théorie lie l'aqueduc à l'extraction et au traitement des matériaux ferreux dans la vallée de la Cogne. Diverses modifications indiquent une fonction de collecte d'eau pendant la période post-classique pour les habitants du village.

Pont romain de Pont-Saint-Martin

La date de ce pont est incertaine : certains disent qu'il a été construit vers 120 avant JC, d'autres disent 25 avant JC. Des poutres en bois creusées dans la roche vive ont fourni la charpente nécessaire à la construction de l'arc en pierre, et quelques couronnes de fer ont été ajoutées à la fin du XIXe siècle pour renforcer la structure. L'histoire raconte qu'à son retour dans son diocèse, l'évêque de Tours fut obstrué par la rivière Lys, qui avait débordé pour bloquer le seul sentier. Le diable a offert de construire un pont en échange de l'âme du premier à traverser. Le saint a accepté, puis a jeté un morceau de pain de l'autre côté du pont, s'assurant qu'un chien affamé était le premier à traverser. Le diable furieux disparut dans la Lys avec des éclairs et une odeur de soufre, laissant le pont à la population locale.

Arc romain à Donnas

La route Consolare delle Gallie a été construite pour relier Rome à Valle del Rodano, et est à son plus caractéristique le long de la section Donnas où elle coupe dans la roche nue. La taille de l'excavation est soulignée par l'éperon rocheux qui a été laissé derrière, à l'intérieur duquel cet arc a été creusé. Mesurant 4 m d'épaisseur et 4 m de haut, elle servait à l'époque médiévale de porte d'entrée du quartier, fermé la nuit. Vous pouvez toujours voir les traces laissées sur la route par les voitures, tandis qu'une courte distance après l'arc, vous pouvez voir les bornes avec le numéro 36 indiquant la distance en miles de Donnas à Aoste.

Arc d'Auguste

Immédiatement après le pont Buthier, le long de la route qui mène à la ville Porta Praetoria, vous trouverez cet arc d'honneur, dédié à l'empereur Auguste. De style républicain tardif, l'arc d'Auguste mesure environ 9 m de large avec des piliers de soutien décorés de chapiteaux corinthiens. À l'époque médiévale, l'arc s'appelait “Saint-Vout” en raison d'une image du Sauveur, qui a ensuite été remplacée par la croix (aujourd'hui, une copie de l'original est utilisée). En 1716, il est décidé de protéger le monument contre les infiltrations d'eau en le recouvrant d'un toit en ardoise. L'arc a été rénové en 1913, lorsque deux grandes lettres en bronze doré sont apparues, qui faisaient très probablement partie de l'inscription dédicatoire.

Les remparts de Porta Praetoria et Augusta Praetoria

La Porta Praetoria était la principale porte d'entrée de la ville d'Augusta Praetoria, avec trois ouvertures encore visibles aujourd'hui : une centrale pour les voitures et deux ouvertures latérales pour les piétons. Sur les ouvertures tournées vers l'extérieur, vous pouvez encore voir les rainures d'où les portes ont été abaissées la nuit, et la façade extérieure a encore des dalles de marbre qui recouvraient l'ensemble du monument. Les murs de la ville d'Augusta Praetoria sont encore visibles à certains endroits également, notamment au carrefour avec la Via Vevey, où l'on peut voir les ouvertures dans le mur qui ont permis le passage des routes de la ville moderne.

Théâtre romain

La façade sud de cet ancien théâtre est encore visible aujourd'hui, avec ses arches supplémentaires, son gradin semi-circulaire qui accueillait les invités et la fondation du mur qui servait de toile de fond. Construit au Ier siècle quelques années après la fondation d'Augusta Praetoria, le théâtre fut ensuite agrandi deux siècles plus tard. C'est toujours une structure frappante, avec la façade sud survivante mesurant 22 m de hauteur. Sa magnificence est amplifiée par une série de contreforts et d'arcs, et vous pouvez encore identifier ses gradins semi-circulaires, la fosse d'orchestre et le mur de scène, qui était autrefois surélevé avec des colonnes décorées, du marbre et des statues. On estime que le théâtre pourrait contenir jusqu'à 4000 spectateurs.

La zone funéraire à l'extérieur de Porta Decumana

Il s'agit d'une importante nécropole de l'époque romaine, à environ 200 m de Porta Decumana. Il a été utilisé pendant un certain temps à la fois à l'époque romaine et au début de la période chrétienne, lorsqu'il était assez normal d'avoir côte à côte des tombes païennes et chrétiennes et que les rites religieux des défunts étaient très similaires. Le quartier abrite 3 mausolées, aux salles rectangulaires, et une basilique paléochrétienne, datant de la fin du IVe siècle. Le site a été utilisé jusqu'à la fin du premier millénaire environ, lorsque le bâtiment a été progressivement abandonné.

Villa romaine dans la région des consulats

Dans la Via Grand Tournalin, vous pouvez voir les ruines de la seule villa romaine restante de la vallée, qui se trouve à environ 400 m au nord des remparts de la ville, confirmant l'expansion de la ville vers le nord. C'est l'une des villas «ville-campagne», qui ont été construites à la fin de l'ère républicaine et assemblées pour mélanger des villas de ville pratiques avec des villas de campagne. La structure date du 1er siècle avant JC, mais a subi des changements importants au 2ème siècle après JC. Organisé autour d'un atrium surplombant différentes pièces, vous pourrez encore admirer les traces de l'ancien sol en cocciopesto. Ce n'est qu'en 1971, lors de travaux de construction, que cette ancienne villa romaine a vu le jour.


Porta Praetoria

Ce monument est situé entre via Sant’Anselmo et via Porta Praetoria.

Situé sur la partie orientale des murs, il offrait la accès principal à la ville d'Augusta Praetoria, construit en 25 av. après la défaite des Salassiens par Terenzio Varrone. Cela a trois ouvertures, qui sont encore visibles aujourd'hui : la centrale pour les voitures et les ouvertures latérales pour les piétons. La zone à l'intérieur des ouvertures servait de terrain de parade de troupes, dans sa partie sud, le terrain a été creusé jusqu'au niveau du sol à l'époque romaine (environ deux mètres sous le niveau actuel - la différence de hauteur est due aux débris transportés par les crues des rivières). Sur les ouvertures faisant face à l'extérieur, vous pouvez encore voir les rainures d'où les portes ont été abaissées la nuit. La façade orientale a encore quelques dalles de marbre qui couvrait autrefois tout le monument, à l'intérieur il se compose de blocs de poudingue. Au Moyen Âge, il y avait une chapelle dédiée à la Très Sainte Trinité appuyée contre la Porta Praetoria (maintenant seulement une alcôve de cette demeure), pendant de nombreux siècles, la même Porta Praetoria portait son nom.


Des détails

Porta Praetoria

L'une des nombreuses attractions historiques intéressantes à voir à Ratisbonne est la Porta Praetoria, juste au nord de la cathédrale Saint-Pierre. Il s'agit des restes fragmentaires d'une porte d'entrée du camp légionnaire romain appelé Castra Regina, qui a été construit ici en 179 après JC.

Le camp et cette porte faisaient face au Danube et aux territoires ennemis romains de Germanie. Compte tenu de sa position face à la rivière, elle était connue sous le nom de Porta Aquarum (porte d'eau) jusqu'en 932 au moins selon les archives de l'époque.

Au cours des siècles suivants, une grande partie des murs de l'ancien camp romain ont été démolis ou incorporés dans des structures de construction, y compris ce que vous trouvez à Porta Praetoria. Aujourd'hui, l'ancienne porte de la ville romaine est exposée et visible pour ceux qui se promènent le long d'Unter den Schwibbögen.

Remarque : Il y a un panneau d'information utile à côté de Porta Praetoria avec du texte en allemand et en anglais. Cela vaut la peine de passer quelques minutes à lire si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de cette attraction patrimoniale avant ou après la visite.


Guide d'histoire de la Vallée d'Aoste

Niché dans l'extrême nord-ouest de l'Italie, entouré de certains des sommets les plus célèbres des Alpes, se trouve l'une des régions les plus magnifiques et les plus uniques du pays et la vallée d'Aoste.

L'histoire de cette région lui confère un cachet unique. Des ruines romaines antiques aux superbes châteaux médiévaux et une variété d'influences françaises toutes entourées de paysages merveilleux, la Vallée d'Aoste (Val d'Aoste) regorge d'une culture qui a été façonnée par son riche passé.

Les témoignages des Ligures et des Celtes, premiers habitants de la Vallée d'Aoste, remontent à près de 200 siècles. À un moment donné, les glaciers couvraient la région, mais une fois fondus, ils ont révélé un certain nombre de vallées et de collines, au sommet desquelles les premiers colons de la région se sont installés. Les collines fournissaient aux colons qui étaient probablement originaires de la région de la région Rhône-Alpes de la France une protection naturelle contre les inondations. Bien que ces premiers établissements aient existé il y a si longtemps, des morceaux de leur héritage peuvent être trouvés dans toute la région aujourd'hui sous la forme de langue &ndash, notamment dans les noms de villes locales.

Vers 25 av. les Romains sont arrivés, conquérant la région de la population locale à l'époque, les Salassi &ndash seraient descendus des Celtes. Bien que les Salassi aient été décrits comme une nation « guerrière » en termes de protection de leur foyer, les Romains l'ont facilement emporté, fondant la région que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de Vallée d'Aoste moderne. Le but de la conquête de la région était de sécuriser stratégiquement les cols de montagne et éventuellement de construire une infrastructure de routes, de ponts et de passages pour voyager à travers les montagnes. Ce faisant, ils ont fondé la région et l'ont appelée Augusta Praetoria Salassorum. Valle d&rsquoAosta (Vallée d'Aoste) se traduit par la &ldquoValley of Augustus.&rdquo Les preuves de l'occupation romaine de la région peuvent être vues aujourd'hui dans des monuments tels que le Teatro Romano, le Forum romain et la Porta Pretoria.

Bien qu'il y ait peu d'écrits sur l'histoire de la région au 5ème siècle, on sait qu'à cette époque, la vallée est devenue une denrée importante en termes de stratégie militaire et de routes commerciales. Après les Romains, la région est passée entre les mains de divers groupes, tels que : les Goths, les Bourguignons, les Byzantins, les Lombards et les Francs. Un traité mettrait la région entre les mains des Francs en 575, et ils en conserveraient le contrôle pendant près de trois siècles.

En 870, les héritiers de Charlemagne &ndash le roi des Francs &ndash se partageront ses terres, laissant la Vallée d'Aoste pour devenir une partie du royaume de Lotharingie. La région était relativement indépendante jusqu'au 11ème siècle, lorsque la Maison de Savoie, la future maison royale d'Italie, a pris le relais. Et Humbert Ier de la Maison de Savoie fut nommé comte d'Aoste au début du XIe siècle.

Les colons, connus à l'époque sous le nom de Savoyards, espéraient honorer les traditions locales de la région et établir des droits autonomes. La région a été divisée en châteaux forts et les communautés ont obtenu la Charte des Franchises (Charte des Libertés). Cela permettrait l'autonomie et préserverait l'autonomie de la région.

La Maison de Savoie resterait au pouvoir et les droits autonomes seraient défendus pendant des siècles. Pour la plupart, la région était féodale avec des châteaux et leurs communes autonomes.
La région faisait partie des terres de Savoie jusqu'au 18ème siècle, à l'exception d'une brève domination française au début des années 1500, au début des années 1600 et à nouveau au début des années 1700. En 1770, la Charte des Libertés sera révoquée pour tenter de lier plus étroitement la région au Piémont.

Même aujourd'hui, les visiteurs de la région peuvent voir des preuves de l'histoire complexe de la région et des différentes personnes qui y ont vécu. Les châteaux médiévaux de cette période peuvent être vus dans tout le paysage de la vallée.
Au 13ème siècle, des communautés Walser allemandes ont été établies, et les visiteurs peuvent aujourd'hui voir des preuves de l'influence allemande dans la culture locale.

Pendant ce temps, la Vallée d'Aoste a été la première à adopter le français comme langue officielle, des années avant la France. Les périodes sporadiques de domination française tout au long de cette période et au-delà ont permis à une grande partie de la région d'être influencée par la langue et la culture françaises. De nombreux habitants parlent à la fois le français et l'italien, et dans certains cas, le français est la langue principale.

La Vallée d'Aoste a rejoint le nouveau Royaume d'Italie en 1861. Suite à cette étape majeure dans l'histoire de la région, il y a eu une période de lutte économique qui a poussé près d'un quart de la population à s'installer en France. Pendant la Première Guerre mondiale, la région s'est rétablie grâce à l'augmentation de la production de fer et d'acier.

À cette époque, &ldquoItalianization&rdquo a commencé &ndash un processus qui consistait à forcer les habitants à changer leurs noms pour des noms plus italiens, à rétrograder le français à une langue secondaire et à tenter d'effacer l'histoire et les traditions locales. Cela a favorisé un besoin de séparatisme dans la communauté. Finalement, après la Seconde Guerre mondiale, la région obtiendra un statut d'autonomie spéciale et put à nouveau reconnaître son influence française.


Histoire & Images du théâtre romain d'Aoste, Italie

Le Théâtre Romain d'Aoste est un ancien bâtiment construit quelques décennies après la fondation d'Aoste, en 25 avant JC comme en témoigne la présence de structures préexistantes dans la région. L'amphithéâtre date de l'époque de l'empereur Claude.

Le théâtre romain d'Aoste est l'un des monuments les plus importants de l'architecture théâtrale romaine du nord de l'Italie. Du théâtre d'origine, la cavea et les fondations du mur qui servaient de toile de fond sont encore visibles aujourd'hui.

Les bâtiments réservés au divertissement, au théâtre et à l'amphithéâtre, ont été construits dans la partie nord-est de la ville près de la Porta Prætoria.

Le Théâtre romain d'Aoste est l'un des chefs-d'œuvre de l'architecture provinciale romaine du Haut Empire. Le mur monumental perforé d'arcs et de fenêtres est tout ce qui reste de la façade du bâtiment, qui s'élève à 22 mètres. La cavea, la structure semi-circulaire concave conçue pour accueillir le public, se composait de plusieurs niveaux de sièges atteignant le troisième niveau de fenêtres dans le mur d'enceinte.

Il reste aujourd'hui les six gradins inférieurs et les deux plus grands près de l'orchestre, réservés aux sièges de personnalités importantes et la façade sud, haute de 22 m.

Le bâtiment de scène se tenait devant la cavea, derrière l'orchestre. Aujourd'hui, il ne reste que les fondations, avec sa façade décorée à l'origine de colonnes corinthiennes, de marbres et de statues, et complétée par une série de salles de service derrière elle. On estime que plusieurs milliers de spectateurs pourraient être assis dans le théâtre d'Aoste.

Un marché, des entrepôts, des thermes ont également été découverts. Le théâtre romain a été restauré en 2009.

les sujets: Ruines romaines d'Aoste
image caractéristique : Teatro Romano di Aosta, auteur Lucadf


Aoste, la ville « romaine »

Dans un passé lointain, Aoste était connue comme Augusta Praetoria Salassorum. Fondée par les Romains en 25 av. J.-C., Aoste est la deuxième ville italienne avec le plus grand nombre de ruines romaines encore visibles. du Val d'Aoste, près de la frontière française.

Les anciens remparts de la ville, qui datent de l'époque romaine, sont encore presque intégralement conservés. Vous pouvez marcher à leurs côtés pendant trois kilomètres.

L'un des monuments les plus importants de l'époque romaine est l'imposant arc d'Auguste, érigé pour célébrer à la fois la défaite des Salassi, une tribu celtique qui avait colonisé la région avant que les Romains ne la conquièrent, et la naissance d'une colonie qui devait servir de rempart défensif pour l'Empire romain du côté italien des Alpes.

Un autre grand exemple d'architecture romaine est la Porta Praetoria, la porte orientale de la ville, composée de blocs de pierre fixés avec de l'ardoise concassée extraite du fond de la rivière Dora Baltea, aujourd'hui un endroit populaire pour le rafting et le kayak.

Les autres portes romaines sont également bien conservées : la Porta Decumana (entrée ouest), la Porta Principalis Sinistra (entrée nord) et la Porta Principalis Dextera (entrée sud) ainsi que de nombreuses tours (20 au total) qui ont été construites à intervalles réguliers sur les murs et à chacune des quatre portes.

Un autre monument romain remarquable est le théâtre romain, construit quelques décennies après la fondation d'Aoste. Sa façade mesure 22 mètres de haut. Le théâtre pouvait accueillir jusqu'à 4 000 spectateurs.

En dehors d'Aoste, à environ huit kilomètres de la ville, se trouve un pont romain à une arche, le Pont d'Ael, où un aqueduc a été construit pour approvisionner en eau la colonie nouvellement fondée.

Le 21 décembre 2020, Aoste a fêté son 2045e anniversaire (!). La ville était délibérément orientée vers le solstice d'hiver et, entre le 21 et le 23 décembre, vous pouvez voir le soleil se lever parfaitement aligné avec l'ancien Cardo Maximus (dans les villes romaines, la rue principale ou centrale orientée nord-sud maintenant Via Croce di Città), juste avant 11h.


Résumé

L'accessibilité au patrimoine culturel est l'un des facteurs les plus importants dans la préservation du patrimoine culturel, car elle assure la connaissance, le suivi, la gestion de l'administration publique et un large intérêt pour les sites du patrimoine culturel. De nos jours, les relevés 3D donnent la base géométrique pour une reconstruction efficace des artefacts, mais la plupart du temps, les données 3D ne sont pas complètement et profondément étudiées pour extraire d'autres informations utiles sur les monuments historiques pour leur conservation et leur sauvegarde. La Surintendance du Patrimoine Culturel d'Aoste a décidé de mener un projet de surveillance continue de la Porte romaine prétorienne avec la collaboration de l'ITABC, CNR d'Italie. La porte romaine prétorienne d'Aoste, en Italie, des âges d'Auguste, est l'une des portes monumentales romaines les plus connues, c'est une double porte avec trois arches de chaque côté, 12 mètres de haut, 20 mètres de large, en pierre de taille, Badoglio, travertin, blocs de marbre et autres insertions de pierre dues à des restaurations entre 1600 et 1950. Dans les années 2000, une dernière intervention de restauration a amené le portail à l'état de l'art actuel, dans le cadre d'un chantier de restauration et de conservation dans le but de traiter les différentes pathologies et conditions de carie. Une campagne complète de relevés géométriques en 3D a été la première étape pour le suivi des changements morphologiques des portes et la progression de la décroissance dans le temps. L'objectif principal est de collecter à la fois des données quantitatives, liées à la géométrie de la porte, et des données qualitatives, liées au changement chromatique sur la surface dû à la décomposition de la pierre. Les données géométriques avec informations chromatiques permettent d'associer les pathologies des matériaux et des pierres à des actions chimiques ou mécaniques et de comprendre et analyser les cinétiques de décroissance superficielle. Le relevé des couleurs permettra également de localiser directement sur les zones du modèle 3D les différentes unités stratigraphiques. Le projet vise à construire une base de données quantitative-qualitative rigoureuse afin d'être téléchargée dans un SIG. Le SIG deviendra le principal moyen de suivi. Compte tenu de l'énorme dimension de la porte et de sa situation urbaine, une approche multi-échelle a été envisagée. Des images contrôlées et libres ont été prises à partir du sol et du haut du portail afin de reconstituer l'ensemble des murs et la couverture supérieure. Un relevé topographique a été réalisé afin de pouvoir contrôler et relier toutes les différentes acquisitions. Il a été choisi un système Photo Scanner 3D. Il s'agit d'une technologie de relevé basée sur la photogrammétrie pour l'acquisition de nuages ​​de points et la configuration de modèles 3D, à partir du traitement d'images numériques. Cette technologie permet d'obtenir des nuages ​​de points (coordonnées xyz) avec des informations RVB et des géométries à différents niveaux de complexité en traitant un nombre d'images prises avec un ensemble limité de contraintes, avec l'utilisation d'un équipement d'acquisition simple et grâce à un algorithme d'appariement d'images ( ZScan, par Menci Software). En raison des hauts murs des portes en arc, la partie supérieure a été surveillée avec un drone télécommandé (UAV Unmanned Aerial Vehicle) avec un appareil photo numérique dessus, afin de prendre des photos jusqu'à l'altitude maximale et avec différents angles de prise de vue ( 90 et 45 degrés). Il s'agit d'une nouvelle technologie qui permet d'arpenter les parties inaccessibles d'un monument élevé avec facilité et précision, en collectant des images redondantes plus tard liées ensemble par un algorithme de bloc d'image. Cet article vise à présenter l'expérience d'arpentage des monuments architecturaux à travers l'application d'un système photogrammétrique rapide trifocal, dans l'arpentage à différentes échelles et à différentes fins.


Porta Praetoria, Aoste, Vallée d'Aoste

Votre compte Easy-access (EZA) permet aux membres de votre organisation de télécharger du contenu pour les utilisations suivantes :

  • Essais
  • Échantillons
  • Matériaux composites
  • Dispositions
  • Coupes grossières
  • Modifications préliminaires

Il remplace la licence composite en ligne standard pour les images fixes et les vidéos sur le site Web de Getty Images. Le compte EZA n'est pas une licence. Afin de finaliser votre projet avec le matériel que vous avez téléchargé depuis votre compte EZA, vous devez obtenir une licence. Sans licence, aucune autre utilisation ne peut être faite, telle que :

  • présentations de groupes de discussion
  • présentations externes
  • documents finaux distribués au sein de votre organisation
  • tout matériel distribué à l'extérieur de votre organisation
  • tout matériel distribué au public (comme la publicité, le marketing)

Étant donné que les collections sont continuellement mises à jour, Getty Images ne peut garantir qu'un élément particulier sera disponible jusqu'au moment de l'octroi de la licence. Veuillez examiner attentivement toutes les restrictions accompagnant le Contenu sous licence sur le site Web de Getty Images et contacter votre représentant Getty Images si vous avez une question à leur sujet. Votre compte EZA restera en place pendant un an. Votre représentant Getty Images discutera avec vous d'un renouvellement.

En cliquant sur le bouton Télécharger, vous acceptez la responsabilité d'utiliser du contenu non publié (y compris l'obtention des autorisations requises pour votre utilisation) et acceptez de vous conformer à toutes les restrictions.


Voir la vidéo: AOSTA: Porta Praetoria (Juin 2022).