L'histoire

Henry W. Tucker I DD-875 - Histoire

Henry W. Tucker I DD-875 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Henry W. Tucker I DD-875

Henry W. Tucker I

(DD-875 : dp. 2425, 1 390'6"; né. 41'1"; dr. 18'6"; s. 34.5
k.; cpl. 367 ; une. 6 5", 8 40 mm., 5 21" tt.; cl. Engrenage)

Henry W. Tucker (DD-875) a été lancé le 29 mai 1944 par la Consolidated Steel Corp., Orange, Texas; parrainé par Mme Henry Walton Tucker, mère du regretté Pharmacist's Mate de troisième classe Henry W. Tucker, et commandé le 12 mars 1945, Comdr. Bernard H. Meyer aux commandes.

Après le shakedown, Henry W. Tucker a été converti en destroyer de piquetage radar et a participé à des exercices radar et antiaériens au large de la côte du Maine jusqu'à ce qu'il parte pour Pearl Harbor le 4 novembre. Des îles hawaïennes elle a continué à Yokosuka, en arrivant le 22 décembre, pour aider à l'occupation du Japon et au rapatriement de ressortissants japonais. Sa première période de service en Extrême-Orient s'est terminée le 25 mars 1946 alors qu'elle mettait le cap sur son nouveau port d'attache, San Diego. Au cours des 3 années suivantes, Henry W. Tucker a effectué deux autres croisières de ce type, en les alternant avec des exercices tactiques et des opérations le long de la côte est. En mars et avril 1948, le destroyer patrouillait au large d'Eniwetok dans le cadre d'essais atomiques américains dans les îles du Pacifique. Elle a été reclassée DDR-875 le 18 mars 1949.

En pleine refonte au moment où les troupes communistes lancent leur attaque contre la Corée du Sud en juin 1950, Henry W. Tucker accélère les préparatifs et rejoint la flotte opérant au large de la Corée en novembre. Après 5 mois d'opérations de chasseurs-tueurs et de patrouilles, elle a rejoint l'écran de la Task Force 77, une force de transport rapide qui frappait durement et souvent les lignes de ravitaillement ennemies et les concentrations de troupes. Le destroyer a également participé à des bombardements côtiers et a débarqué plusieurs raids et équipes de renseignement sur la côte ouest de la péninsule déchirée par la guerre. Le 28 juin 1951, alors qu'il pénétrait dans le port de Wonsan, Henry W Tucker fut touché par six obus ennemis. Deux hommes ont été blessés et des dommages importants ont été causés à son équipement radar, mais le feu de retour du destroyer a réduit au silence les batteries côtières ennemies. De retour à San Diego le 8 août, Henry W. Tucker s'est engagé dans des exercices d'entraînement intensifs avant de retourner en Corée pour rejoindre la TF-77 au large de la côte est le 25 mars 1952. Le contrôle et la garde d'avion avec la force de transport rapide alternaient avec une patrouille ASW et un bombardement à terre. fonctions jusqu'à ce qu'elle s'embarque pour la maison le 13 septembre.

Henry W Tucker est entré dans le chantier naval de Mare Island pour l'installation de l'équipement radar le plus récent en ; septembre, émergeant le 14 avril 1953. Ses nouvelles fonctions. centré principalement sur la détection d'attaques ennemies grâce à une couverture radar étendue devaient l'emmener sur huit autres croisières WesPac au cours des 10 prochaines années. En plus des patrouilles solitaires le long de la ligne de piquetage radar. Henry W. Tucker a également patrouillé les importants détroits de Formose et la côte coréenne. Lorsqu'il n'est pas déployé avec la 7e flotte, le destroyer de piquetage radar participe à des exercices d'entraînement tactique et à des manœuvres de la flotte depuis son port d'attache de San Diego. Diffusant son fanion de retour à Yokosuka le 2 novembre 1962, Henry W. Tucker a navigué pour Boston via Pearl Harbor, San Diego, Acapulco et le canal de Panama. Elle a atteint le chantier naval naval là 13 décembre pour commencer la remise en état de la flotte et la révision de modernisation, conçue pour allonger sa vie en tant que membre actif de la flotte de 10 à 15 ans. En cours de modernisation, elle a été reclassée ND-R7.s le 15 mars 1963. La révision du FRAM a été achevée le 4 décembre 1963 et Henry W. Tucker a commencé un programme d'entraînement intensif, jusqu'au 26 mai, date à laquelle il est parti pour le Pacifique occidental et un station sur la patrouille de Taiwan. Presque immédiatement, il a été détourné vers la mer de Chine méridionale où la 7e flotte a apporté une puissance rapide en réponse à l'agression communiste continue.

Tucker alterna entre les patrouilles anti-sous-marines au large du Vietnam et de Taïwan jusqu'en avril 1965, date à laquelle il rejoignit l'opération "Market Time", une surveillance étroite du trafic côtier vietnamien pour empêcher l'expédition de fournitures au Viet Cong sur la côte sud-vietnamienne. Le 16 mai, le destroyer vétéran a pilonné les concentrations côtières du Viet Cong au sud-est de Saigon et est ainsi devenu le premier navire américain à fournir un appui naval contre des cibles ennemies au Sud-Vietnam. Au cours des 14 mois suivants, elle a poursuivi ses missions variées mais importantes contre l'agression communiste.

Elle a fourni un appui-feu pour les opérations au sol des dizaines de fois; et pendant une période de 40 jours en août et septembre, il a tiré plus de 5 000 obus de ses canons de 5 pouces, détruisant ou endommageant de nombreuses positions ennemies. En plus des patrouilles "Market Time", elle a contrôlé des porte-avions d'attaque percutants dans la mer de Chine méridionale et le golfe du Tonkin et nous a servi de navire de contrôle de recherche et de sauvetage pour récupérer les pilotes abattus en mer. Ce devoir vital l'envoya près des côtes contrôlées par l'ennemi; cependant, rejoint par des hélicoptères SAR audacieux qui se ravitaillaient et se ravitaillaient à partir du destroyer en vol, il offrait une protection maximale aux avions revenant de frappes au-dessus du Nord-Vietnam. Elle a ravitaillé plus de 80 hélicoptères lors d'affectations SAR. Connu sous le nom de "Tuck's Tavern" par les braves pilotes de "chopper", il est devenu le premier destroyer le 6 novembre à ravitailler un hélicoptère en vol la nuit. L'entraînement coordonné avec ces avions polyvalents a porté ses fruits le 26 juin 1966 lorsque deux pilotes de Constellation (CVA-64) et Ranger (CVA - 1) ont été arrachés de la mer à moins de 3 milles des côtes nord-vietnamiennes et transportés à Henry W. Tucker.

Après plus de 2 ans de service presque continu au large du Vietnam, Henry W. Tucker est retourné à Long Beach au début du mois d'août. Suite à une révision de 4 mois et à une formation intensive de San Diego et de Long Beach, elle a déployé à l'Extrême-Orient en juin de 1967. Elle a repris le devoir de contrôle de transporteur à la fin de juillet ; et, suite au feu désastreux à bord Forrestal le 29 juillet, elle a participé aux opérations de sauvetage et d'escorte de survivant. Alors que le conflit au Sud-Vietnam se poursuivait en 1967, Henry W. Tucker, un vétéran aguerri de deux luttes contre l'agression communiste en Extrême-Orient, restait « en ligne » prêt à relever le défi de nouvelles missions de manière efficace, efficiente et efficace. avec expédition.

Henry W. Tucker a reçu sept étoiles de bataille pour sa participation au conflit coréen.


Henry W. Tucker I DD-875 - Histoire

INTRODUCTION - L'HOMME - PhM3 Henry Warren Tucker 1919 &ndash 1942


USS Henry W. Tucker (DD/DDR 875) a été nommé en l'honneur du compagnon du pharmacien
troisième classe Henry Warren Tucker, Réserve navale des États-Unis. Il est né en
Birmingham, Alabama, le 5 octobre 1919. Il s'est enrôlé dans l'USNR le 24 juin 1941.
Tucker a été appelé au service actif en juillet 1941 et a été affecté à l'US Naval
Hôpital de Pensacola en Floride. Le 15 janvier 1942, il est muté à bord du
pétrolier, USS Neosho (AO 23) pour le service en mer. Le NEOSHO venait de survivre au Pearl
Attaque du port malgré son amarrage sur &ldquoBattleship Row&rdquo.

Pendant les cinq mois suivants, NEOSHO a ravitaillé les navires de combat dans tout le Pacifique.

Le 7 mai 1942, cinq
mois jour pour jour après
l'attaque écrasante à
Pearl Harbor, dans le
compagnie du Destructeur


USS Sims (DD 409), elle devait rencontrer les porteurs de
sa task force à quelques centaines de milles de l'Australien
côte. Le capitaine Phillips avait reçu un message codé
que les Japonais étaient à portée de main en force lourde.
Ce que le capitaine ne pouvait pas savoir pour le silence radio était
que la bataille de la mer de Corail était ici et maintenant, et
son navire était entre les flottes opposées.

La marine impériale japonaise était au sommet de son succès. Les États-Unis s'efforçaient désespérément de se regrouper
et reprendre l'avantage. L'USS Neosho (AO 23) a fumé sans relâche, ses hommes en alerte pour le coup mortel
apparition de l'aile clignotante affichant le symbole du soleil semblable au feu. Et c'est venu.


Au cours de la phase d'ouverture de la bataille de la
Mer de Corail, les forces navales japonaises ont lancé un
attaque aérienne sur ce qu'ils croyaient être le principal

Force de combat américaine. Ce que les Japonais ont trouvé
à la place était le NEOSHO et le destroyer USS
Sims (DD 409) en attente d'un rendez-vous de ravitaillement.
Face à une attaque de 60 avions, le sort des deux
Les navires américains n'ont jamais été mis en doute. SIMS
a explosé et a coulé immédiatement avec une perte de 237
hommes, presque tout l'équipage. Malgré sa cargaison de
brûlant du gaz d'aviation et du fioul, le NEOSHO
réussi à rester à flot pendant un certain temps parce que
certains des réservoirs de carburant étaient vides et leur
la flottabilité a maintenu le pétrolier à flot.

Position de Neosho lorsqu'elle a été attaquée
a été déterminé plus tard comme Longitude 158º03E,
Latitude 16º09S

NEOSHO a tenté de nombreuses manœuvres mais
ne pouvait éviter ce qui était inévitable. Elle a été touchée,
et frappe à nouveau. Les incendies se sont déclarés incontrôlés. Brûlant
et immobilisé, le Neosho a commencé à coter fortement
dans la mer agitée. Elle s'inclina lentement. Sa vie
refluait alors que les eaux du Pacifique l'envahissaient.


Craignant que le NEOSHO ne chavire, le capitaine John Phillips a ordonné à l'équipage de se préparer à abandonner le navire. NEOSHO&rsquos
les ponts s'inclinaient dangereusement et les hommes se précipitaient désespérément pour libérer les radeaux de sauvetage.

Des dizaines d'hommes ont immédiatement sauté à l'eau. Beaucoup d'entre eux se sont noyés tandis que d'autres se sont entassés dans les trois
baleinières motorisées qui ont lentement encerclé le navire en difficulté. Des dizaines d'autres ont grimpé sur des radeaux de sauvetage qui ont lentement commencé
s'éloigner de NEOSHO. La plupart de ces hommes n'ont jamais été revus.

INTRODUCTION - L'HOMME - PhM3 Henry Warren Tucker 1919 &ndash 1942

Plus d'hommes ont sauté. D'autres encore sont tombés. Les eaux environnantes étaient un tumulte d'huile brûlante, de débris et de cris,
l'humanité en difficulté. De nombreux hommes ont été affligés de brûlures fulgurantes reçues à bord ou dans l'eau, souffrant
insupportable.

Au mépris total de sa propre vie, Henry Tucker a nagé entre les divers radeaux de sauvetage, transportant de l'acide tannique dans
ses mains pour soigner les brûlures des blessés. Il
bravé les dangers de l'exposition et de l'épuisement à
continuer sa tâche, aider les blessés aux bateaux, mais
refusant une place pour lui-même.

Les forces impériales japonaises ont pris cette photo de
NEOSHO lors de leur attaque. C'est depuis
publié et est maintenant publié sur Wikipédia.

Le lendemain matin, les hommes sur le moteur
les baleiniers sont remontés à bord des immobilisés
NEOSHO, désormais coté à 30 degrés avec le
rail tribord sous l'eau, et le capitaine John Phillips
fait un décompte. Sur les 293 hommes à bord du navire
avant l'attaque, 20 hommes ont été confirmés morts et
158 hommes étaient portés disparus, dont beaucoup étaient sur le
radeaux qui s'étaient éloignés du navire.

Malgré les coups qu'il a subis, NEOSHO
a refusé de couler, porté par elle en partie vidé
réservoirs. Le pont du navire listant, cependant, était un
désordre. La moitié des hommes étaient brûlés ou blessés et presque tout le monde était couvert d'huile noire. Les hommes patiemment
attendu sous le soleil brûlant pendant trois jours sans savoir ce qui s'était passé dans la bataille. Ils avaient presque décidé de
abandonner NEOSHO lorsqu'un avion australien participant à la recherche a survolé, signalant : "Avez-vous besoin
à l'aide ?" Le capitaine Phillips a signalé sa réponse : " Qu'en pensez-vous ?"

La localisation de NEOSHO a été transmise et le lendemain, le 11 mai, les 123 hommes restant sur la mauvaise liste mais
toujours à flot NEOSHO ont été secourus par le destroyer USS Henley (DD 391). Après que les 123 hommes survivants aient été
en toute sécurité à bord du Henley, le destroyer a tenté de couler le NEOSHO afin que les Japonais ne le trouvent pas. le malade
Le pétrolier était têtu, cependant, et il a fallu deux torpilles suivies de 146 obus pour le mettre sous. Enfin elle a commencé
couler, la poupe en premier, et de nombreux membres d'équipage de NEOSHO ont pleuré depuis le pont du HENLEY en regardant leur bien-aimé
pétrolier coule sous les vagues.

Cinq jours plus tard, un autre destroyer, l'USS Helm (DD 388), ramassa quatre autres survivants de l'attaque sur plusieurs kilomètres.
une façon. Ce sont les seuls survivants de ces 68 membres d'équipage Neosho qui ont sauté dans des radeaux et les ont fouettés
ensemble peu après l'attaque. Deux des personnes secourues sont décédées peu de temps après.

Henry Tucker était l'un des nombreux portés disparus par la suite et on pense qu'il a perdu la vie dans son
dévouement loyal et courageux au devoir. Ceux qui ont survécu et ont été sauvés ont partagé leurs histoires de courageux
efforts d'Henry Tucker pour traiter la souffrance d'autant d'hommes qu'il le pouvait. Ses actions valeureuses rehaussent
et maintenir les meilleures traditions du service naval des États-Unis.

Pour ses actions au cours de cette attaque et le naufrage du NEOSHO qui a suivi, Henry Warren Tucker a été à titre posthume
a reçu la Purple Heart et la Navy Cross, l'un des plus hauts hommages que son pays puisse rendre.

INTRODUCTION - L'HOMME - PhM3 Henry Warren Tucker 1919 &ndash 1942

La Croix de la Marine Henry Warren Tucker Le Purple Heart

La citation de la Croix de la Marine se lit comme suit :

"Pour un héroïsme extraordinaire et un service distingué dans la ligne
de son professionnalisme suite à l'attaque de l'USS Neosho par
les forces aériennes japonaises ennemies le 7 mai 1942.

Au mépris total de sa propre vie, Tucker a nagé entre les
divers radeaux de sauvetage transportant de l'acide tannique dans ses mains pour traiter les
brûlures des blessés. Il a risqué les dangers de l'exposition
et l'épuisement pour continuer sa tâche, aider les blessés aux bateaux
mais refusant une place pour lui-même. Tucker a ensuite été signalé
porté disparu et on pense qu'il a perdu la vie dans son loyal et
courageux dévouement au devoir. Ses actions valeureuses valorisent et
maintenir les meilleures traditions du service naval des États-Unis.&rdquo

Frank Knox
Secrétaire de la Marine


DES DOSSIERS DE JIM ALVAREZ, GMG1 USN (RET.)
ANNÉES DE SERVICE 1969-1991


Facebook

Le 16 mai 1965, le premier appui-feu naval américain au Vietnam est effectué par l'USS Henry W. Tucker (DD 875) alors qu'il tire sur les concentrations côtières Viet Cong au sud-est de Saigon.

Désarmé en 1973, Henry W. Tucker est transféré à la marine brésilienne et rebaptisé Marcilio Dias, servant jusqu'à ce qu'il soit coulé comme cible en 1992.

En savoir plus sur le service des navires ici : https://go.usa.gov/xmmSK

Histoire navale et commandement du patrimoine

Force de surface de l'Atlantique

Harvey Milk a rejoint la Marine en 1951, servant sur le sous-marin USS Kittiwake, et est devenu LTJG. Il a été le premier fonctionnaire ouvertement homosexuel à être élu et était fier de son service dans la Marine. Il portait sa boucle Master Diver lorsqu'il a été tué. # PrideMonth2021 # navylgbtqhistory

Histoire navale et commandement du patrimoine

USS Sacramento (AOE-1) MM3 Diehl & FN Luna avec le chef des opérations navales, l'amiral Jay L. Johnson lors d'un pique-nique sur Steel Beach vers 1990&# 039.

Avez-vous déjà fait l'expérience d'un pique-nique sur une plage d'acier? Sonnez dans les commentaires et parlez-nous-en !

Une "ships party" -- l'USS Helena CA-75 -- 1957 Okinawa lors de notre croisière Westpac.

Je suis quelque part dans cette pyramide !!

Eh bien, voyons voir. C'était sur le pont d'envol, au milieu de l'océan, il y avait beaucoup de monde, et PAS de bière. Belle petite pause cependant. :) Chaque dimanche, nous étions en route. Probablement environ 15 ou plus pendant un med. La moitié du temps, l'appel de natation était inclus. />:D />:D

Histoire navale et commandement du patrimoine

Dans son dernier H-Gram, directeur du NHHC, Samuel Cox résume brièvement sept batailles dont vous n'avez probablement jamais entendu parler. Sont inclus, la bataille de Nuku Hiva aux îles Marquises, en Polynésie en 1813, la bataille de l'île de Drummond aux îles Gilbert en 1841, et l'affaire Water Witch, du Paraguay en 1855.

Lisez à propos de ces batailles et de quatre autres ici : https://go.usa.gov/x6URf

Sonnez dans les commentaires ci-dessous si vous avez entendu parler d'une ou plusieurs de ces batailles ! ??


Henry W. Tucker I DD-875 - Histoire

PM3 Henry Warren Tucker
1919 – 1942

Notre navire a été nommé en l'honneur du PM3 Henry Warren Tucker de York, Alabama, USNR. Il a reçu à titre posthume la Navy Cross pour son héroïsme lors de la bataille de la mer de Corail , le 7 mai 1942 .

Tucker fut appelé au service actif en juillet 1941 et se présenta à l'hôpital naval de Pensacola, Floride.

Le 15 janvier 1942 , Tucker se présente à bord du pétrolier USS Neosho (AO-23) pour le devoir. Les Néosho avait survécu à l'attaque de Pearl Harbor malgré son amarrage sur "Battleship Row".

Au cours de la phase d'ouverture de la bataille de la mer de Corail, les forces navales japonaises ont lancé une attaque aérienne tous azimuts contre ce qu'elles croyaient être la principale force de combat américaine. Ce que les Japonais ont trouvé à la place, c'est le Néosho et destructeur USS Sims (DD-409) en attente à un rendez-vous de ravitaillement.

Face à une attaque de 60 avions, le sort des deux navires américains n'a jamais été mis en doute. Les Sims a explosé et a coulé immédiatement avec la perte de presque tout l'équipage. Malgré sa cargaison de gaz d'aviation et de mazout en combustion. les Néosho réussi à rester à flot pendant un certain temps.

Pour ses actions lors du naufrage du Néosho , Tucker a reçu la Croix de la Marine. La citation se lit comme suit :

"Pour son héroïsme extraordinaire et ses services distingués dans la lignée de son professionnalisme à la suite de l'attentat contre le USS Neosho par les forces aériennes japonaises ennemies le 7 mai 1942.

" Au mépris total de sa propre vie, Tucker a nagé entre les différents radeaux de sauvetage transportant de l'acide tannique dans ses mains pour soigner les brûlures des hommes blessés.

"Il a risqué les dangers de l'exposition et de l'épuisement pour continuer sa tâche, aidant les blessés aux bateaux mais se refusant une place pour lui-même.

"Tucker a par la suite été porté disparu au combat et on pense qu'il a perdu la vie dans son dévouement loyal et courageux au devoir.

Ses actions valeureuses améliorent et soutiennent les plus belles traditions du service naval des États-Unis.

Département de la Marine des États-Unis
(1942)

Si vous avez déjà servi à bord du USS Enry W Henry W. Tucker DD/DDR 875, ceci est votre site Web. Nous espérons que vous trouverez les informations sur le site intéressantes et utiles. Plus important encore, nous espérons que le site vous aidera à renouer avec vos camarades de bord et vous amènera à une réunion.

Les USS Henry W. Tucker était en service dans la marine américaine de 1945 à 1973 et a servi pendant la Seconde Guerre mondiale, le conflit de Corée, la « guerre froide » et le Vietnam. En 1973, il est vendu à la marine brésilienne et devient le Marcilio Dias D25. Elle a été en commission de 1973 à 1992.

Après près de 50 ans de service continu, il a été désarmé et coulé en tir à la cible par une torpille de conception brésilienne tirée d'un sous-marin de conception brésilienne, ce qui était un événement historique. Un de ses officiers nous a envoyé un article de journal et des photos du naufrage. Pour voir les photos et une traduction, veuillez cliquer ici. Grâce à Mike McDermott (LTJG, 68-69) pour la traduction de l'article du portugais vers l'anglais.

Les pages d'équipage ont été mises à jour

S'il s'agit de votre première visite sur le site et que vous êtes membre d'équipage, veuillez contacter Bob Miller (MM3, 62-65), notre Crew Locator, afin que vous puissiez être ajouté à la base de données et à la liste de diffusion et commencer à recevoir des newsletters. Bob a travaillé sans relâche depuis 1999 pour trouver des compagnons de bord “manquant”. Sans Bob, je suis sûr que nous n'aurions qu'une poignée de camarades sur notre liste d'équipage. Si vous savez où se trouve quelqu'un sur la liste d'équipage « Missing » 8221, veuillez contacter Bob avec cette information.

Bob recherche également des informations historiques et des “journaux”. Si vous avez des informations, veuillez contacter Bob. De plus, si vous avez un livre de croisière, il recherche des copies à numériser pour les inclure sur le site Web. Veuillez le contacter si vous pouvez l'aider.

Si votre adresse ou votre adresse e-mail change, veuillez envoyer un e-mail à Pat Siler dès que possible afin de ne manquer aucune newsletter.

Les Mars 2007 le bulletin est maintenant sur le site Web. Veuillez cliquer ici pour consulter la newsletter et toutes les newsletters précédentes.

Tom Byrne (RM2, 60-62) travaille sur le téléchargement de photographies sur le site. Il a créé un index pour les rendre faciles à trouver. Veuillez cliquer sur “Des photos” ci-dessus. Et assurez-vous de vérifier souvent pour voir de nouvelles photos. Si vous avez des photos que vous aimeriez contribuer, veuillez les envoyer à Tom. Tom a toutes les photos que nous avions dans nos dossiers.

Nous avons placé quelques documents historiques sur la page Histoire. Veuillez cliquer sur “ historique” en haut de n'importe quelle page.

La première est une chronologie. Une version mise à jour de ce document est sur le site (au 23 avril 2007). Si vous avez des informations sur l'historique du navire ou si vous trouvez des inexactitudes, veuillez contacter Gary O’Neil. Plusieurs personnes ont contribué à ce document et Gary est toujours à la recherche de plus d'informations. Je suis sûr qu'il apprécierait également les informations historiques sur le Marcilio Dias, donc si vous étiez membre d'équipage à bord du Marcilio Dias et que vous avez des informations que vous aimeriez partager, veuillez contacter Gary.

Il existe deux documents concernant les rubans et les médailles décernés au Tucker. Il existe également un document énumérant les critères pour les rubans et les médailles.

Il existe un document concernant les radiations reçues par le personnel naval qui a participé à l'opération Sandstone, qui a été soumis par Bob Miller.

Nous avons créé une information sur les anciens combattants page. Il comprend des informations d'intérêt et utiles pour les anciens combattants.

Bulletins RAO , qui sont des bulletins d'information remplis d'informations utiles sur les anciens combattants, seront liés à partir de cette page. Ceux-ci sont compilés par James Tichacek USN (retraité) qui fait un excellent travail de collecte d'informations et de diffusion à un large public d'anciens combattants. Nous remercions Jim d'avoir autorisé la publication de ses bulletins.

Si vous avez besoin d'un remplacement Formulaire DD 214 (nécessaire pour demander des prestations VA), il y a un lien vers le formulaire et la feuille d'instructions.

Veuillez visiter cette page souvent. Si vous connaissez des informations/

avantages pour les anciens combattants qui pourraient être inclus dans cette section du site, veuillez communiquer avec Pat Siler.

Nous avons des casquettes de baseball disponibles à la vente. Ils sont bleu marine avec un profil de navire en blanc et le nom et le numéro de coque du navire en or. Le prix est de 12,00 $, frais de port inclus. Si vous souhaitez acheter une casquette, veuillez contacter Bill Siler pour obtenir des informations sur la commande.

Nous avons des casquettes en tissu solide et des casquettes avec dos en filet. Lors de la commande, veuillez préciser ce que vous préférez.

Notre site Web est maintenu par Pat Siler, épouse de James W. “Bill” Siler, Jr. (BT3, 62-64). Pat compile également le USS Henry W. Tucker Bulletin. Veuillez envoyer un e-mail à Pat avec toute information pour le site Web ou la newsletter.

Le site d'origine a été créé par Terry Williams (SK3, 69-710. Nous avons tous une dette de gratitude envers Terry. S'il n'avait pas créé ce site en 1997, il n'y aurait pas eu de retrouvailles et la plupart d'entre nous se demanderaient encore ce qui est arrivé au navire et à nos camarades. En raison d'obligations professionnelles, Terry a dû quitter son poste de webmaster en 2002.

L'actuelle « seconde génération » du site Web a été créée en 2003 par Kevin B. Skislock, fils de feu John F. "Jack" Skislock (SN1/c, 45-47). Merci à Kevin pour la création de ce merveilleux site.

Veuillez comprendre que ce site Web n'est ni autorisé, ni approuvé par, ni approuvé par le Département de la Marine des États-Unis. Le seul but de ce site est de réunir d'anciens camarades de bord et est une collection de leurs souvenirs.


Bienvenue sur le forum du livre d'or de l'USS Henry W Tucker DD-875

Magasin de la Marine
Veuillez consulter nos produits commémoratifs USS Henry W Tucker DD-875 dans notre magasin de navire !

Doug Jernigan
Années de service : 1964 à 1966
fait de bons amis

G. Donald (Don) Fisher
Années de service : Officier d'approvisionnement ENS/LTJG, avril 1950-déc. 1951
Je suis monté à bord du chantier MI, nous sommes partis en juillet juste après le début de la guerre de Corée. 4 mois de formation et de renforcement de l'équipage, et nous sommes partis pour la Corée le 13 novembre 1950, de retour le 8 août 1951. Nous avons assisté aux 4 réunions de navires à ce jour à partir de 2000. Je ne suis pas sûr de la 5e cet automne en région de Seattle. Le site Web du navire contient beaucoup d'informations si vous n'y avez pas regardé. De nombreuses mises à jour sur nos coéquipiers de ces jours. A quitté le service en 1955, a travaillé 31 ans chez Kodak et a pris sa retraite en Floride en 1986. Don

Donald s'étend
Années de service : 3 ans 6 mois
Signalé à bord en avril 1968. Changement de port d'attache à Yokosuka, Japon en juillet 1968. Rencontré beaucoup de gars formidables et grandi BEAUCOUP.

Jim Alvarez, USN, retraité
Années de service : 1969-0970
Arrivé sur le Tucker en juin 1969 de la côte de la Corée puis il partit pour le Viet Nam puis descendit à Singapour et franchit la ligne. Je me suis fait beaucoup d'amis et je reste en contact avec beaucoup d'entre eux.
Retraité en octobre 1991 SIMA Long Beach, CA vit maintenant à Hemet, CA. Impliqué le VFW en tant que commandant de poste, vice-commandant de district Jr. et officier de service sur le terrain de l'État avec le VFW. :RÉ

Matthieu Murle
Années de service : 1972 à 1973
servi à bord à partir du moment où le navire est revenu du vietnam jusqu'à ce que juste avant d'être décomposé était dans la division sonar et la plupart du temps cuit pendant le séjour à bord DP2 Matthew C Murle USN-RET

Je suis monté à bord du Henry W. Tucker DDR-875 en juin 1956 alors qu'il se trouvait dans le port de Long Beach, en Californie. J'ai été affecté au gang ET et libéré en 1958, ET-2 et j'ai fréquenté les RCA Institutes of Engineering, à New York. Diplômé en 1961 avec un diplôme en génie électrique et a travaillé avec la FAA et Hdqrs NORAD à Colo Springs. Retraité en 1986 et bénévole et a construit une société d'investissement R/E les 20 prochaines années. Réal. actuel Couvertures 4 enfants. Inc dans le comté de Yavapai, Prescott, AZ. J'ai beaucoup de bons souvenirs à bord du Tucker et cela m'a donné la chance de grandir !


Henry W. Tucker a été mis en place par la Consolidated Steel Corporation à Orange, Texas le 29 mai 1944, lancé le 8 novembre 1944 par Mme Henry Walton Tucker, la mère du regretté Pharmacist's Mate Third Class Henry W. Tucker, et mis en service le 12 mars 1945.

Henry W. Tucker a opéré avec la septième flotte des États-Unis à l'appui des forces des Nations Unies pendant la guerre de Corée et a participé au blocus de Wonsan et d'autres ports nord-coréens. Après avoir servi en alternance sur la côte ouest des États-Unis et dans les eaux hawaïennes avec des déploiements dans le Pacifique occidental avec la septième flotte. Entre le 13 décembre 1962 et le 4 décembre 1963, il a subi une révision complète de la flotte de réhabilitation et de modernisation (FRAM) au chantier naval de Boston à Boston, dans le Massachusetts. Pendant la guerre du Vietnam Henry W. Tucker a servi de garde d'avion pour les porte-avions sur la station Yankee dans le golfe du Tonkin, a participé à l'opération Sea Dragon et à l'opération Market Time, a patrouillé pour des missions de recherche et de sauvetage et a effectué des missions d'appui aux tirs navals. Henry W. Tucker a été désarmé et rayé du registre des navires de la marine le 3 décembre 1973, transféré au Brésil, rebaptisé Marcilio Dias, et mis en service dans la marine brésilienne.

Après son service dans la marine brésilienne, Marcilio Dias (D-25) a été désarmé et coulé comme navire cible lors d'un exercice de torpille le 19 septembre 1994.


Vétérans de Brownwater Vietnam

Merci Bouch. Le fait est que depuis le Vietnam, j'ai considéré chaque nouveau jour comme un miracle bien que je n'utilise pas toujours ce jour comme un devoir. je crois qu'il y a
une bonne raison pour laquelle vous avez été épargné de ce mal de dos.

01 mai 2008 #14 2008-05-01T18:11

Dave, j'ai parlé au prêtre catholique (je l'appelle Padre) après mon "événement", (je le connais depuis la fin des années 90 quand j'habitais à Chimayo) il a juste dit
"Dieu veut que vous continuiez à faire ce que vous faites", m'a donné sa bénédiction, et m'a fait promettre de venir le voir quand je voyagerai à nouveau vers l'est.. - eh bien,
C'est une donnée

Mike, j'ai essayé d'utiliser votre URL pour trouver les prix Twining (DD540), puter dit que j'ai besoin d'une "certification"..tel,,


Twining a peut-être obtenu un prix pour les années 61-63.


J'obtiens la page de Tucker OK. il n'y a rien/nada dans toutes les archives sur la participation de Tucker à l'affaire du golfe du Tonkin. on m'a dit par le
QM que lorsque le navire est revenu conus en 66 que l'équipage a juré de garder le secret sur les événements autour du Vietnam. Je n'ai pas compris le mot parce que le CO m'a laissé entrer
Perle pour aller au PI. Il a également dit que les rondins du navire étaient toujours sous les grilles du pont lorsqu'ils l'ont sabordé. Tout le navire
étant trop contaminé pour être vendu pour des lames de rasoir.


Mon bandeau a de la place pour trois autres rubans, maintenant deux de plus. peut-être que je peux remplir les blancs. pour juger combien de rubans inna hatband, 18 rubans = sz
7.5.


Henry W. Tucker I DD-875 - Histoire

(Leaky Leonard, Racin' Mason, ont six armes à feu qui voyageront)

L'histoire suivante a été compilée à partir de nombreuses sources d'information, certaines officielles et d'autres non. De petites portions peuvent être allégoriques et attendre une vérification. Lorsque vous utilisez plusieurs sources pour les informations historiques, les dates ou les détails peuvent différer entre les sources. Lorsque cela se produit, j'ai indiqué toutes les variantes que j'ai rencontrées.

Merci à Willis Gravning pour avoir fourni les événements de la croisière de 1974 au déclassement du navire. Merci à Lee Dunn, RD2, pour le rapport sur l'incident du bateau de pêche et l'incident du banc de sable au large de Formosa en 1961. Merci à Gordon Powell, guetteur tribord, et Howard Weaver EM2 pour des détails supplémentaires sur l'incident du banc de sable. Informations sur la patrouille du golfe du Tonkin en août 1964 fournies par le médecin militaire de DesRon 3 Brent Harrison. Des portions de l'histoire 70-72 ont été extraites de la publication de William Teubner Byrum sur Military.com. Merci à Dick Leonhardt de l'USS Fred T. Berry (DD-858) pour avoir fourni une entrée de journal de pont concernant Mason mouvements à Yokosuka en juin 1966. Un grand merci à ETR2 Jerry Hodson pour avoir fourni des photos et des films 8 mm de la croisière Westpac de 1972-1973, y compris des scènes des gouvernails endommagés vus alors que le navire était en cale sèche pour des réparations. Enfin, un très grand merci à SM3 Rod Chapman (USS Mason 72-74) pour avoir fourni des détails sur la croisière du 72-73 et une copie du carnet de croisière.

USS Leonard F. Mason a été nommé en l'honneur d'un soldat de première classe des Marines qui a courageusement donné sa vie au combat sur l'île de Guam pendant la Seconde Guerre mondiale. PFC Mason a reçu la médaille d'honneur du Congrès à titre posthume pour sa bravoure au cours de cette action.

Les Mason la quille a été posée le 6 août 1945 [2 mai 1945] par la Fore River Shipbuilding Company de Bethlehem Steel Company, Quincy, Massachusetts, et lancée le 4 janvier 1946. Le lancement a été parrainé par Mme Hillery [Hillary] Mason, mère de PFC Le maçon. le maçon a été commandé le 28 juin [7 juin] 1946, au chantier naval naval de Boston. Le commandant S. D. B. Merrill était aux commandes. le maçon a fait sa croisière d'essai dans les Caraïbes alors qu'elle était en route pour rejoindre la flotte du Pacifique. Le navire a rejoint DesDiv 32 le 22 janvier 1947.

Du début de 1947 à 1950, le maçon a effectué deux croisières dans le Pacifique occidental, en se déployant à China Station, et a effectué des opérations aux États-Unis au départ de San Diego, en Californie. Du 26 juin au 3 juillet 1948, le maçon à vapeur de San Francisco, Californie à Pearl Harbor, Oahu, Hawaï dans le cadre de la Force opérationnelle 38 pour une croisière d'aspirants. Les autres navires de la Task Force étaient l'USS Princeton (CV-37), l'USS Boxer (CV-21), l'USS Rupertus (DD-851) et l'USS Arnold J. Isbell (DD-869). Le groupe de travail a ensuite transité à San Diego, en Californie, entre le 13 juillet et le 23 juillet. Le 23 avril 1949, lors d'exercices au large d'Oahu, à Hawaï, l'USS Fechteler (DD-870) et le le maçon ont été endommagés dans une collision. Deux personnes ont été blessées. La collision a causé un trou de six pieds dans Mason arc, inondant le réservoir de pointe avant.

le maçon a été réarmé en 1950, apparemment au chantier naval de San Francisco (Hunter's Point) et/ou au chantier naval de Mare Island. Du 31 juillet au 6 octobre, le maçon était en révision au chantier naval de Mare Island. Une photo de la Marine prise le 26 septembre 1950 a montré le maçon dans le port au large de l'île Mare. Des photos de la marine prises le 28 septembre montraient la le maçon hors-bord de l'USS Stickell (DD-888) à Mare Island. Pendant ce temps aux chantiers navals, Mason La batterie AA d'origine des canons de 40 mm et de 20 mm a été retirée et remplacée par des montures à tir rapide 3"/50, avec des Mk 56 et Mk 63 GFCS. Le directeur Mk 56 était monté sur l'axe central, à l'arrière de la pile n°2. Ce directeur était le principal moyen de contrôle de tir pour l'ensemble de la batterie 3"/50. The Mk 63 systems (port and starboard) were mounted just aft of the bridge. These systems were secondary methods for control of the 3"/50 guns. The original depth charge launchers were removed, leaving only the stern tracks. Hedgehog launchers were installed abaft of Mount 52, just forward of the forward fueling station on the 01 level. The ship retained all three 5"/38 twin gun mounts. These guns were controlled by the Mk 37 GFCS, although the Mk 56 GFCS could control them as well.

During 1950, le maçon was attached to DES DIV 32 the USS Rupertus (DD-851) being the flag ship for that division.

le maçon steamed for the Western Pacific once again during the early stages of the Korean War - 13 November 1950 - and joined in antisubmarine warfare exercises. On 22, 24, 28, and 30 March 1951, le maçon conducted tests listed in Annex ABLE ComCarDiv 15 OpOrder 3-51 in the vicinity of 35-10N, 139-23E with the USS Tortuga (LSD-26). During April 1951, le maçon was off the coast of Korea, screening the carriers during air strikes.

On 16 May 1951, while operating with Task Force 95 [85, 58], le maçon participated in the siege of Wonsan. Ships in company included the USS Rupertus (DD-851) and the USS Thompson (DMS-38). Near Songjin, le maçon fired continuous shore bombardment which inflicted heavy damage to enemy bridges, railroads, tunnels, troop concentrations, and gun emplacements. Bombardment was intense performed in cycles of two, three and five minutes. Reportedly while anchored in Wonsan, an attempt was made by North Koreans to board the ship using the anchor chain, but was unsuccessful. The ship received the Korean Service Medal with three [seven] battle stars, the Korean Presidential Unit Citation, and the United Nations Service Medal for her services in the area. Les le maçon was in company with USS New Jersey (BB-62) on 21 May 1951, when a shore battery fired upon the New Jersey, causing one casualty on the battleship. In June 1951, le maçon joined the British Carrier Force performing blockade duties.

On 7 July 1951, a malfunction occurred during catapult launch of an F4U-4 Corsair, tail number 81539, of Squadron VF-791 on the USS Boxer (CV-21). The aircraft was subsequently ditched. The pilot, LT Ernest R. Ligon, was rescued by the le maçon.

Departing Wonsan on 23 July, le maçon steamed for San Diego, California, arriving on 8 August 1951.

After overhaul, the ship sailed on 23 February 1952 in company with the USS Rupertus (DD-851) and the USS Henry W. Tucker (DD-875) for the Orient. On arrival in Wonsan Harbor, she joined the USS Brinkley Bass (DD-887), returning fire from coastal batteries and operating along the eastern coast of Korea. On 2 May 1952, le maçon received superficial damage after being hit by a shore battery at Wonsan, Korea. There were no casualities. le maçon was relieved by the USS Stickell (DD-888) and continued with hunker-killer exercises in the Straits of Taiwan, followed by additional time on the bomb line.

Departing Yokosuka, Japan on 13 September 1952, she arrived in Long Beach, California, on 27 September and remained there until 16 May 1953, when she again steamed for the Far East in company with fellow ships of DesDiv 32, including the USS Rupertus (DD-851), USS Stemble (DD-644), and USS Henry W. Tucker (DD-875), and ships of DesDiv 301, including the USS Gatling (DD-671). The ships arrived at US Naval Shipyard, Pearl Harbor, Hawaii on 21 May. Later, arriving in Korean waters on 9 June, le maçon joined TaskGroup 70.1 for escort and bombardment action with the mighty battleship New Jersey off Wonsan and in the Yellow Sea. After the close of Korean hostilities, she departed Yokosuka on 20 November for Long Beach, arrived on 8 December, and readied herself for peacetime duty. Between 1954 and 1960, le maçon made three more Western Pacific cruises, providing an element of security in the turbulent Far East. During the Suez crisis of November 1956, she sailed with Fast Carrier Task Force 11 on guard against any spread of trouble to the Far East.

In early 1957, the ship had two Mk 38 ASW torpedo launchers installed, port and starboard, just forward of the amidships passageway, close to the deckhouse, on the main deck.

[Reportedly, during 1958, le maçon was attached to Destroyer Division 32 in Yokosuka, Japan and operated with the USS George K. MacKenzie (DD-836), the USS Henry W. Tucker (DD-875), and the USS Rupertus (DD-851). ed.]

During the WestPac Cruise of 1958, le maçon visited Pago Pago, American Samoa, Brisbane, Australia, Manus Island, Subic Bay, Philippines, Kaohsiung, Taiwan, and Japan. During the equator crossing, the ceremony was held to initiate pollywogs into shellbacks.

From May 1960 to May 1962, le maçon was homeported in Yokosuka, Japan and attached to Destroyer Squadron 3, Destroyer Division 32. The division included the USS George K. MacKenzie (DD-836) and the USS Rupertus (DD-851), with the Rupertus being division flagship for ComDesDiv 32. During this time, le maçon operated in antisubmarine, amphibious, and patrol environments and other peacekeeping missions with various U.S. and foreign units.

In 1961, the ship served with carriers during the crisis in Laos. During 1961, the le maçon encountered a small Japanese fishing boat that had overturned in a storm that was in process. The family that was aboard the boat was sitting on the bottom of the overturned vessel. Les Mason crew transferred the boat owner's wife and children on board, but the owner would not leave his boat. The owner came aboard after an agreement was made to tow his boat into port. Les le maçon was able to tow the boat for awhile, but then the storm got worse and the tow lines got fouled up the ship's propellers. le maçon crewmember Don Bartoli jumped in the ocean with a knife while the ship was bobbing around and being tossed all over in the high seas. It took him quite a while to finally get the heavy lines cut, but he got the job done. Crewmember Bartoli received a medal and commendation for saving the ship.

On 18 April 1961, le maçon visited Hong Kong along with several other ships of the Seventh Fleet. In late 1961, le maçon was off the southwestern coast of Formosa, steaming north to Japan. The surface search radar was not operating and the ship was traveling to Yokosuka, Japan to have it repaired. The radarmen were navigating by airsearch radar using the peaks of mountains on Formosa. The quartermasters were navigating by lights on the coast of Formosa. At about 3 am, an area of 'black water' was spotted that had not been encountered before. Since no action was taken, the ship ran aground. The mast headlights were turned on and a white beach lay before the ship. The captain ordered full reverse and after a few minutes the ship backed off the sandbar. [Another report states the ship awaited high tide and tugs to get free of the sandbar.] The sonar dome was damaged [sheared off], but the ship was able to limp along on its own power to Sasebo, Japan, to drydock for repairs. Afterward, the le maçon proceeded to Yokosuka for repair of the surface search radar and maintenance.

From 1 July to 5 July 1962, le maçon participated in ASW and various other exercises in company with the USS Hancock (CVA-19), USS Orleck (DD-886), and USS Higbee (DDR-806). These operations were conducted off the Ryukyus Islands in the North Philippine Sea. Photos taken at Okinawa during this period shows a nest that included USS Currituck (AV-7), USS Rupertus (DD-851), USS Henry W. Tucker (DD-875), USS George K. Mackenzie (DD-836) and the le maçon, in that order. Un des le maçon's gun mounts was serviced or replaced at this time.

From February 1963 to January 1964, le maçon underwent FRAM I conversion at Boston Naval Shipyard, receiving increased radar and communications facilities, refurbished living spaces, and modern antisubmarine warfare equipment, including the ASROC system and DASH. The transit from Yokosuka (home port) to the Boston Naval Shipyard and return had the le maçon transit the Panama Canal.

le maçon returned to Yokosuka by way of the western coast of the U.S. for Western Pacific operations on 21 July 1964. le maçon was attached to DesDiv 32, along with the USS Orleck (DD-886), USS Joseph Strauss (DDG-16), and USS Higbee (DDR-806). CDR Ralph Ellsworth Graham was commanding officer at that time. Of Scottish descent, Capt. Graham played the bagpipes (Scotland the Brave) after UNREPs. He also flew the HIIYA flag (Hang It In Your Ass). As a part of Carrier Task Group 77.6, le maçon participated in Vietnam area operations in the South China Sea, conducting gunfire support missions off the coast. le maçon was the next USN ship in the Tonkin Gulf area following the "Incident" concerning the USS Maddox (DD-731) and the USS Turner Joy (DD-951). [Approximately 24 hours later, 5 August 1964? ed.] For her efforts, le maçon earned the Armed Forces Expeditionary Medal. In late 1964, le maçon was ordered to take pictures of the facility at Hainan Island. During this mission, the le maçon came within 6 feet of an uncharted reef. Other missions between 1964 and 1966 included patrols in the Taiwan Straits and serving in the Gemini Recovery Force.

From 3 June to 7 June 1965, the ship was part of the GEMINI IV recovery force. Then, from 21 August to 29 August 1965, the ship was part of the GEMINI V recovery force. Between 23 and 27 September 1965, le maçon was part of a task force that attempted the DAGGER THRUST raids along the coast of South Vietnam. These raids were not successful, though.

28 January 1966 found le maçon steaming Northward into the Bong Son area of South Vietnam to participate in Operation Masher. On 1 March 1966, le maçon was in company with six other ships of the Seventh Fleet including the USS Topeka (CLG-8), USS Oklahoma City (CLG-5), USS Sproston (DD-577), USS Orleck (DD-886), USS Waddell (DDG-24), and USS Joseph Strauss (DDG-16). On this day, the group of warships fired approximately 1,000 rounds in support missions for forces ashore in Vietnam.

On 17 March 1966, Gemini VIII had to initiate an emergency landing southeast of Okinawa (25 degrees, 13.8 minutes North, 136 degrees, 0 minutes East). le maçon was operating with the USS George K. MacKenzie (DD-836) over one hundred eighty miles to the North of the splash down site when the ship was dispatched to rescue the crew and recover the capsule. The ship initiated a full power run, with all four boilers placed online in record time. The crew of Gemini VIII, Major David R. Scott, USAF, and Neil A. Armstrong, an ex Naval Officer, were lifted aboard the le maçon. (photo: 17 March 1966) The Gemini VIII capsule was then hoisted on board. le maçon then headed for Kadena Air Base, Naha, Okinawa, where her distinguished passengers and cargo were offloaded the next day. The ship then proceeded to Yokosuka, Japan, arriving 20 March 1966. [See "Project Gemini, A Bold Step Forward" DVD set for motion picture footage of the le maçon during the rescue of the Gemini VIII crew and capsule. Ed.]

On April 10/20, 1966, le maçon was in Hong Kong. le maçon then returned to gunfire support duty off Vietnam until June.

From a photo dated 11 June 1966, le maçon was alongside the USS Markab (AR-23) with the USS Henry W. Tucker (DD-875) outboard in Yokosuka, Japan. With an overhaul projected, Mason home port was changed to Long Beach, California. From an entry in the deck log of the USS Fred T. Berry (DD-858), le maçon stood out of the harbor at 1335 on 13 June 1966. The ship departed Yokosuka on 17 June, arriving at the west coast of the United States on 2 July. Operating as a unit of the First Fleet, she saw a variety of diverse operations off the California coast, including a trip to Acapulco in November.

On 5 [3] January 1967, le maçon entered San Francisco Bay Naval Shipyard at Vallejo [Mare Island]. After a five-month overhaul, le maçon returned to Long Beach in May and resumed local operations, including six weeks of refresher training in San Diego. le maçon deployed again to the Western Pacific on 19 September 1967, participating in naval gunfire support and plane guard operations on Yankee Station in the South China Sea. On 1 December 1967, le maçon, in company with USS Orleck (DD-886) arrived in Hong Kong from Subic Bay, Philippines and remained there at least until 6 December. On 23 January 1968, operating in the Tonkin Gulf at the time, le maçon was ordered to respond at best speed to the incident concerning the USS Pueblo (AGER-2). le maçon returned to Long Beach on 12 March 1968. From 1 April to 11 April 1968, le maçon was at Pier 15, U. S. Naval Station Long Beach.

Her stay at Long Beach was short three months of upkeep and training. She left once again for the Far East at the end of July 1968, returning to Yokosuka on 19 August as her home port. During the following months, le maçon operated with the 7th Fleet from Japan to the South China Sea, participating in gunfire support and plane guard duties. On 26 September 1968, while on Yankee Station, le maçon was re-armed by the USS Great Sitkin (AE-17). le maçon operated as a part of Operation Sea Dragon throughout October and returned to Yokosuka for the Christmas holidays via Hong Kong and Kaohsiung, Taiwan. On 7 December 1968, le maçon launched and controlled a "Snoopy" drone for the USS New Jersey (BB-62), operating in the Tonkin Gulf, to check out control and video monitoring equipment. The next day, le maçon accompagné le New Jersey to Subic Bay, arriving 10 December 1968.

January of 1969 saw le maçon operating as a Search And Rescue (SAR) unit in the Gulf Of Tonkin, returning to Yokosuka at the end of the month to prepare for duties as Apollo 9 standby recovery station in the Pacific. From 3 March to 13 March 1969, le maçon was part of the Apollo 9 recovery force. Afterward, she was detached and headed across the equator for gunfire support duties in Vietnam. During May and June 1969, the ship received an overhaul in Yokosuka and prepared for upcoming inspections and a change of command. le maçon operated on Vung Ganh Rai Bay and channels during August 1969. [source: "Navy and Coast Guard Ships Associated with Service in Vietnam and Exposure to Herbicide Agent", 6 January 2011] The remainder of the year was spent dividing time between plane guard duty, gunfire support, and upkeep.

The first half of 1970 provided le maçon with much sea time. She operated in the Sea of Japan as a picket, as plane guardon Yankee Station, and as training ship in the Okinawa area. The ship was homeported at the US Naval Station, Yokosuka, Japan and was a unit of Destroyer Squadron 9 in the Western Pacific Fleet (WestPac). The ship and crew's principal operating tasks were:

  • Carrier Ops Vietnam. The ship escorted the carriers Coral Sea, Enterprise, Kennedy, Oriskany, and others.
  • Naval Gunfire Support Vietnam. Mason 5"/38 guns were on call 24 hours per day on gunnery deployments.
  • North SAR (search and rescue). This was challenging duty in the North Sea of Japan, riding picket line routes off North Korea in harsh conditions (18 to 20 degree Fahrenheit surface temperatures in Sea State 10). Salt water froze solid on all top side decks and the ship looked like a huge, dismal ice mass.
  • South SAR, off shore Vietnam. le maçon was called in to offer gunfire support and cover fire for helicopter crewsgoing in-country to rescue downed fighter pilots. The routing to this South SAR duty station offered the ship the opportunity to transit the San Bernadino Straits of the Phillipine Islands, reputed to be some of the most beautiful offshore cruising lanes in the world.

During the 1969/1970 period, le maçon received the SAMID package as part of the Fleet-In-Depth Overhaul, which included the AN/SLQ-19(B) and CHAFFROC launchers.

On 29 July 1970, le maçon departed Yokosuka in company with the USS Henry W. Tucker (DD-875), USS Sterrett (DLG-11), USS Orleck (DD-886), USS Rupertus (DD-851), and the USS George K. Mackenzie (DD-836), headed for San Diego, California. The ships celebrated two Mondays when they crossed the International Date Line on 3 August. The Task Group did not stop at Midway for refueling. Instead, the oiler USS Mattaponi (AO-41) was dispatched to meet the ships enroute near Midway Islands for at sea refueling. The Squadron made a three-day port of call in Pearl Harbor, Hawaii, lasting from 6 August 1970 to 9 August 1970. On 15 August, the six destroyers entered San Diego harbor, led by the USS Sterrett (DLG-11). Les le maçon moored outboard of the USS Henry W. Tucker (DD-875). Les le maçon, along with the other destroyers, entered San Diego harbor flying the "Homeward Bound" pennant. This port entry was the last time the pennant was flown from so many ships on entry. San Diego, California was now the Mason new home port - and remained so for the remainder of the Mason deployment as a United States Ship. En décembre, le maçon prepared for her overhaul at Long Beach Naval Shipyard.


Henry W. Tucker I DD- 875 - History

Harold J. Ellison (DD-864)
Operated on Saigon River between late 1965 and mid 1966.

Henry W. Tucker (DD-875)
Operated on inland Qui Nhon Bay during 1965 and August 1968, and Mekong River Delta area during March 1966 and May 1969 Sent whaleboat ashore at Da Nang for briefing on January 23, 1969 and medical team ashore while off Quang Ngai on 27 February, 1969 Docked to pier in Da Nang Harbor on September 12, 1971.

Herbert J Thomas (DD-833)
Operated in Mekong River Delta during December 1966.

Hermitage (LSD-34)
Docked to Da Nang pier June 2-3, 1967 Conducted numerous troop landings in Da Nang area from June through October 1967.

Hissem (DER-400)
Moored to port side of USS Tuluita (ARG-4) for repairs in Vung Tau area from January 11-23, 1967, with evidence that crew members went ashore for liberty leave Sent motorized whaleboat ashore for briefing at An Thoi on February 3, 1967.

Hopewell (DD-681)
Operated on Mekong River Delta during June 15-16, 1966.

Hugh Purvis (DD-709)
Operated on the inland waters of Qui Nhon Bay during January 1969.

Hull (DD-945)
Sent small boats ashore while anchored off Nha Trang on February 17, 1968.

Illusive (MSO-448)
Conducted training with Vietnamese Navy on Saigon River from January through March 1962.

Inflict (MSO-456)
Traveled up the Saigon River to Saigon from September 19-22, 1964.

Isle Royale (AD-29)
Salvaged the beached USS Mahnomen County (LST-912) at Chu Lai during January 1967 with crew members going ashore for stripping operations.

Iwo Jima (LPH-2)
Operated as troop transport with helicopters and smaller vessels transporting troops on and off shore for amphibious assaults from May 1965 to August 1972 Entered inland Qui Nhon Bay in July 1965 Docked to pier at Da Nang on October 6, 1969.

James C. Owens (DD-776)
Docked at Cam Ranh Bay on April 30, 1968.

Jamestown (AGTR-3)
Conducted numerous month-long deployments along the Vietnam coast collecting data, with photographic evidence that crew members went ashore, between January 1966 and September 1969.

Jason (AR-8)
Anchored in Vung Tau Harbor repairing other vessels with deck logs showing evidence of crew members going ashore June through August 1968, December 1969 through January 1970, and March through April 1971.

Jouett (DLG-29)
Sent whaleboat ashore from Da Nang Harbor for mission briefings on February 15, April 15, and June 1, 1968.

Juneau (LPD-10)
Picked up troops and equipment with smaller vessels and transported them out of Vietnam from August 1970 to March 1971 and June to November 1972.


Henry W. Tucker I DD- 875 - History

Tucker , III, Pastor Robin M.

32 pages, published by citypridemag, 2015-01-08 16:23:08

. read: Class Abroad: History in Greece by Jiri Tucker Frequently Asked QuestionsHow much? and When do I pay?The cost is approximately $3000.

3 pages, published by , 2015-03-12 03:40:02

Tucker - DDR 875 Section Two 1950

1954 Evacuation of Hungnam .

33 pages, published by , 2015-03-14 04:06:04

INTRODUCTION - THE M AN - PhM3 Henry Warren Tucker 1919 – 1942 USS Henry W.

3 pages, published by , 2015-03-14 05:28:02

Free Download Floras Wish Secret Lives Tucker BookFlora's Wish (The Secret Lives Of Will Tucker ) is writen by Kathleen Y'Barbo in English language.

3 pages, published by , 2015-04-27 21:31:02

Ronald Tucker , principal of Bayless After studying the issues and voicing their We show respect and take responsibility .


Voir la vidéo: TUCKER The Man and the Car 1948 part 2 (Mai 2022).